unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso

UNIPSO ASBL

Namur (siège social)

Square Arthur Masson, 1/7
5000 Namur
Tel. : 081/24.90.20
unipso unipso.be

Bruxelles

Rue du Congrès, 37-41/3
1000 Bruxelles
Tel. : 02/210.53.01

AViQ - ajustement budgétaire

Dans le contexte de la crise Covid-19, l’UNIPSO apprécie le soutien de la RW aux entreprises du secteur à profit social.

Les budgets forfaitaires de 5.000€ euros (la note au GW annonçant pourtant 5.000€/mois) pour 404 opérateurs d’une part et le budget de 73 M€ pour les hôpitaux, les maisons de repos et le secteur du handicap sont des réponses concrètes et rapides que l’urgence nécessitait.

Toutefois, comme le relève la plupart des secteurs concernés, la mesure 5.000€ a un impact selon le secteur concerné parfois totalement insuffisant. C’est le cas particulièrement dans un secteur de première ligne, à savoir les SAFA, pour lequel le montant initial était déjà considéré comme trop faible au vu du volume d’activité et de la quote-part bénéficiaire relative à celle-ci. De bonne foi, les secteurs avaient compris une mesure de 15.000€ (et non 5000€) pour un trimestre complet et acceptent difficilement ce revirement.

Nous relevons que la liste établie des secteurs pour bénéficier de cette mesure, à savoir ceux dont la perte de recettes a un véritable impact sur la viabilité des services, est incomplète. A titre d’exemple, les centres de planning familial, les centres de service social, etc.. Tous les secteurs doivent pouvoir promériter de cette mesure sans discrimination.

Sur le moyen et long terme, le travail budgétaire de l’AViQ devra se structurer en tenant compte des modes de financement établis et des mesures spécifiques (correctrices) prises pour "amortir" les effets de la crise Covid-19. Très concrètement et en soulignant positivement tant les mesures prises que le budget provisionnel de 8M€, il faudra que les mesures ultérieures soient prises en concertation et en tenant compte notamment de la réalité des modes de subventionnements, secteur par secteur.

L’UNIPSO défend l’idée d’un principe de non récupération des budgets par secteurs, sur la période, pour que ces moyens éventuellement non consommés sur base des critères applicables d’ordinaire soient disponibles pour des mesures spécifiques de sauvegarde et relance des secteurs. Cela bien évidemment à négocier en période plus calme.

L’UNIPSO sera attentive à une juste répartition des moyens en fonction de l’impact réel et mesuré de la crise Covid-19.

Par soucis de protection du personnel qui est exposé au quotidien dans les secteurs tant résidentiels que domicile, il sera opportun qu’une mesure spécifique soit également prise à l’instar d’autres secteurs (aides en nature ou financement des couts du matériel, etc.).

Tenant compte de la situation particulière et des efforts matérialisés dans la proposition, nonobstant les multiples questions qui subsistent, l’UNIPSO valide l’ajustement budgétaire afin de faciliter la gestion déjà difficile de cette crise pour tous.

Copyright © 2007 UNIPSO - Tous droits réservés. Révision : 25/03/2010 - Conditions d’utilisation

- Réalisation : Vertige