unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso unipso

Contact

Bruno Gérard
Conseiller économique UNIPSO
Tél : 02/210.53.03
Mail : bruno.gerard unipso.be

Fédération des Centres de Planning Familial des FPS (FCPF-FPS) - "Violences conjugales et migrations"

Catégorie "Egalité des chances"

Branche d’activités

La Fédération des Centres de Planning Familial des FPS a pour objet la coordination et la promotion de l’action de ses 17 centres et 4 antennes, situées à Bruxelles et en Wallonie. Sept centres pratiquent l’interruption volontaire de grossesse (IVG). La Fédération représente ses centres auprès des pouvoirs publics, elle prend toute initiative pouvant promouvoir leur action et elle organise la formation permanente ou occasionnelle de ses membres, en leur fournissant et en centralisant l’information.

La Fédération est reconnue en éducation permanente dans l’axe 4. Elle organise diverses actions et notamment deux campagnes annuelles dont l’une porte sur la vie affective et sexuelle et l’autre sur les violences.

Le projet : "Violences conjugales et migration"
Quoi ?

Campagne pour lutter contre la double violence vécue par les femmes migrantes. Vu leur situation précaire par rapport au droit de séjour, une violence institutionnelle s’ajoute à la violence conjugale.

La campagne s’est déroulée aux mois de novembre et décembre 2013 et visait à :
- Sensibiliser le grand public : les informer sur l’existence de ces situations et les encourager à aider de potentielles victimes, à bien se renseigner, à défendre leurs droits. Des clips vidéos (photo) ont été réalisés.
- Outiller les animateurs désireux de sensibiliser leurs publics à cette thématique et de susciter la réflexion sur les violences et la migration. Une fiche pédagogique a été rédigée pour accompagner les vidéos.
- Informer les professionnels pour les aider à mieux orienter les victimes. Six conférences ont eu lieu en Wallonie et à Bruxelles.
- Sensibiliser les médias et les politiques à la problématique : communiqué de presse et lettre d’interpellation ont été envoyés.
- Informer les victimes sur les ressources existantes : par la diffusion de la brochure du Ciré et la création d’un dossier sur le site www.stopviolenceconjugale.be.

Pour qui ?

Les femmes migrantes victimes de violences conjugales, les animateurs et professionnels du secteur, les médias et le politique.

Pourquoi ?

En Belgique, un couple sur huit vit des violences conjugales. Parmi eux, les migrantes sont particulièrement vulnérables. Quand elles arrivent par regroupement familial, la loi belge leur demande 5 ans de cohabitation avant d’avoir un droit de séjour. Si elles quittent leur mari endéans ces 5 ans, elles perdent le droit de séjour, même si elles ont un travail. A la violence conjugale s’ajoute la violence institutionnelle.

Plus d’infos ?

Fédération des Centres de Planning Familial des FPS (FCPF-FPS) (www.planningsfps.be
Contact : Julia Laot
Tél : 02/515.17.68.
Mail : julia.laot mutsoc.be

Copyright © 2007 UNIPSO - Tous droits réservés. Révision : 25/03/2010 - Conditions d’utilisation

- Réalisation : Vertige